Règles du dojo

Reishiki 礼式  ETIQUETTE

Un lieu pour faire évoluer nos capacités

Le Dôjô signifie lieu de la voie ou de la sagesse. Ceux qui entrent dans le dôjô pour pratiquer doivent abandonner tout type de préjugé à l’égard d’eux-mêmes et des autres.

L’étiquette sert à faciliter les relations entre les gens et l’entraînement; Elle développe et entretient la concentration, l’attention ainsi que d’autres qualités : humilité, patience, sincérité, etc.

Nous pouvons marquer notre respect, pour le dôjô et nous même, en appliquant correctement l’étiquette. Si une autre personne décide de ne pas le faire, cela ne doit rien changer dans notre comportement et nous devons maintenir l’étiquette.

Pratiquer avec l’autre est important pour soi-même

C’est en rencontrant l’autre et sa différence que nous pouvons évoluer. L’autre est le miroir de nous-même, c’est en pratiquant avec l’autre que nous pouvons nous découvrir et si quelque aspect ne nous plaît pas ou plus, le changement doit s’opérer à l’intérieur de nous avant de se matérialiser dans le monde extérieur. C’est une occasion de faire un travail sur soi et la pratique de l’aïkido est un puissant outil pour apprendre à se connaître. 

RÈGLES AU DOJO

C’est un ensemble de règles qui régissent le comportement et les relations au sein du dôjô. Cela englobe des notions de politesse, courtoisie, hiérarchie, respect et gratitude.

Chacun a des possibilités physiques et des raisons différentes pour pratiquer l’Aïkido. Elles doivent être respectées. L’Aïkido véritable est l’application correcte et souple de la technique appropriée dans n’importe quelle circonstance. Vous devez veiller à n’occasionner aucune blessure. Il faut protéger votre partenaire et vous protéger vous-même.

Acceptez les conseils et les observations de l’instructeur et essayez de les appliquer avec sincérité, du mieux que vous le pouvez. Il n’y a pas de place pour la contestation.

Tous les pratiquants étudient les mêmes principes. Aucun désaccord ne doit naître au sein du groupe ; le secret de l’Aïkido est l’harmonie.

Vous devrez respecter ces règles pour pouvoir vraiment étudier l’Aïkido

LE SALUT

En montant sur le tapis et en le quittant, vous devez saluer. Saluez toujours en direction du kamiza et du portrait du fondateur. Saluer en entrant dans le Dojo en direction du mur frontal :Kamiza où se trouve le portrait du fondateur : Moriheï Ueshiba Moriheï

Le salut est un moyen de marquer son respect. Il doit être utilisé pour signifier le respect que l’on porte au lieu et aux personnes avec qui l’on s’entraîne.

Le cours commence et se termine par une cérémonie formelle. Il est essentiel d’être à l’heure pour y participer, mais si vous arrivez en retard, vous devez attendre à côté du tapis jusqu’à ce que l’enseignant vous fasse signe de vous joindre au cours. Saluez-le en montant sur le tapis. Veillez aussi à ne pas perturber le cours.

Saluer en s’agenouillant (Seïza) lorsque l’on monte sur le tapis.

Saluer avant et après l’entraînement le partenaire avec qui l’on s’entraîne.

POSITION ASSISE / SEIZA

Quelques minutes avant l’entraînement, vous devez être « préparé », assis en seiza, tous sur une même ligne, et dans une posture de méditation. Ces quelques minutes permettent à votre esprit de faire le vide, de vous débarrasser des problèmes de la journée et vous préparer à l’étude.

La position Seïza est la façon correcte de s’asseoir. Donc, à moins d’être blessé ou pour une toute autre raison, auquel cas l’enseignant décidera, il est correct de s’asseoir en Seïza bien que cela puisse être un peu pénible au début. Ceci est valable à n’importe quel moment, même entre les cours.

Si, pour les raisons invoquées ci-dessus, le Seïza est impossible, la personne s’assiéra jambes croisées (Hanza), mais toujours le dos droit. Vous devez être disponible à chaque instant. Jamais de position avachie ou les jambes négligemment étendues.

 DOGI / TENUE DE PRATIQUE

Respectez vos instruments de travail : le kimono doit être blanc et sans distinction et le hakama noir. Cette tenue doit être propre et en bon état, les armes rangées lorsqu’elles ne sont pas utilisées. Respectez vos partenaires en veillant à votre propreté corporelle avant de monter sur le tatami. Ne vous servez jamais d’armes qui ne vous appartiennent pas (à l’exception de celles prêtées par le club).

BIJOUX

Ôter tout objet (bagues, montres, bracelets, boucles d’oreilles, chaînes, …) avant que l’entraînement ne commence afin de ne blesser personne.

Pour sa sécurité et celle des autres, il est demandé également de se couper les ongles des mains et des pieds.

DÉMONSTRATION DE TECHNIQUE

Quand l’enseignant montre une technique, vous devez rester assis en seiza et regarder attentivement. Après la démonstration, saluez-le, puis saluez votre partenaire et commencez à travailler.
• Quand l’enseignant corrige un autre pratiquant, vous pouvez vous arrêter de travailler pour regarder. Asseyez-vous en seiza et saluez de même.
• Ne vous promenez pas pendant que le professeur montre ou corrige un mouvement.

Si pour une raison ou pour une autre vous devez absolument poser une question à l’instructeur allez vers lui, ne l’appelez jamais : saluez-le avec respect et attendez qu’il soit disponible. (Un salut debout suffit dans ce cas.)

PRATIQUE AVEC LE PARTENAIRE

Ne faites pas un cours pendant le cours. Contentez vous de pratiquer ou de montrer la technique indiquée.

Dès que la fin d’une technique est annoncée, arrêtez immédiatement votre mouvement, saluez votre partenaire, et rejoignez les autres pratiquants assis en ligne.

Ne restez jamais debout sur le tapis sans pratiquer. S’il le faut, restez en seiza et observez les autres s’entraîner.

SORTIE

Ne quittez pas le tapis pendant l’entraînement sauf en cas de blessure ou de malaise et en avertissant l’instructeur.

Pour sortir du tatami pendant le cours, il faut demander à l’enseignant, en cours comme en stage. Il est préférable de ne pas quitter le tatami en plein entraînement.

Pensez à votre partenaire ou au groupe qui s’entraîne et au relâchement dans la concentration et la pratique que cela entraîne. L’atmosphère de l’entraînement est importante. Ceci, à plus forte raison, si l’enseignant explique une technique.

Attendez plutôt  une coupure entre deux cours ou à la fin du cours.

GUIDER N’EST PAS CORRIGER

Si vous connaissez le mouvement et que vous pratiquez avec quelqu’un qui ne le connaît pas, vous pouvez le guider, mais en parlant le moins possible. Faire sentir les directions de travail est beaucoup plus profitable. N’essayez pas de corriger votre partenaire. S’il questionne davantage, c’est au professeur de lui apporter la réponse

RELATIONS SEMPAI KOHAI

Sempaï : (Aîné) doit montrer l’exemple à tout moment et aider à progresser ceux qui sont derrière lui, chercher à se perfectionner constamment dans tous les domaines et sur les points qui contribuent et aident à la vie du club.

Kohaï : (Cadet) doit respecter et appliquer les conseils des aînés et contribuer par son effort à assurer la bonne marche du cours.

Respectez les pratiquants les plus gradés. Ne discutez jamais à propos de la technique, quelque soit votre grade et n’entrez jamais en polémique sur le tapis. Le Dojo est un lieu de recherche et de travail personnel, pas un forum de discussions. Vous êtes là pour pratiquer, non pour imposer vos idées ou vos pratiques aux autres.

Si vous avez un grade kyu et à fortiori si vous portez un hakama, vous pouvez être un modèle pour les débutants. Cela doit constituer un plaisir et aussi un devoir d’attention encore plus accru aux règles du Dojo précitées.

DISCUSSIONS

Le Dojo étant un lieu d’entraînement pour la recherche de la Voie, un minimum de paroles est requis lors de la pratique.

Evitez de discuter sur le tatami. Si un problème se pose ou si une technique est mal comprise, allez saluer un « sempaï » (aîné) ou l’enseignant et demandez-lui les explications souhaitées. S’il y a désaccord, le responsable tranchera.

Ne jamais être grossier ou incorrect sur le tatami. Ne pas se mettre en colère.

LIMITES PHYSIQUES

Faire attention et sentir les limites du partenaire afin de ne pas le blesser.

Faire également attention aux limites du tatami.

Bien qu’il y ait de nombreuses règles d’étiquette à assimiler, elles viendront naturellement avec une pratique régulière. Ne soyez pas vexé si on vous corrige un détail, c’est important pour la sécurité de tous et cela a un but éducatif précis. L’aïkido est une éducation et un perfectionnement de l’esprit.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s