Uchideshi ou sotodeshi ?

Uchideshi et sotodeshi

ソト弟子は、畳をきれいに (soto deshi wa tatami wo kirei ni)

ludovic sotodeshi au travail ソト弟子は、畳をきれいに

ludovic sotodeshi au travail ソト弟子は、畳をきれいに

Loïc est impressionné par tant de dévouement et de poussière.

C’est parce que j’ai photographié Ludovic en train de nettoyer notre tatami que j’ai eu l’idée de faire un article sur les uchideshi.

Commençons par un peu de vocabulaire

内弟子 : Uchi deshi

Deshi : élève, étudiant, disciple

Uchi : intérieur, donc :  内弟子 Uchi deshi

Soto : extérieur, donc :  外弟子 Soto deshi.

Un uchideshi est un élève faisant partie du dojô 道場 (littéralement lieu où l’on étudie la voie).

Le sotodeshi est un élève extérieur qui vient au dojo pour pratiquer.

Un uchideshi échange l’enseignement reçu du Sensei 先生contre son aide à la vie de la famille du Sensei 先生 et des travaux des champs.

Cette pratique permet à un étudiant d’échanger les cours de pratique contre des services et un travail. Il effectue ainsi des travaux pour le dojô 道場ou pour la maisonnée du Sensei. Il participe au  nettoyage des tatamis 畳 et du dojô 道場.

Ce sont le plus souvent des élèves très engagés dans l’apprentissage d’un art martial qui souhaitent faire partie de la vie du Sensei 先生 et ainsi apprendre de lui à chaque instant.

L’uchideshi comme tout pratiquant sotodeshi est respectueux des enseignements reçus.

– Il respecte scrupuleusement les enseignements.

– Il représente le professeur dans le dojô.

– Ils ne monopolisent pas la place,

– Ils ne font pas un cours dans le cours,

– L’uchideshi ne conforte pas les autre pratiquants dans leurs erreurs, ou leur ego.

Les valeurs communes sont celles de progresser dans la sincérité et le respect de l’enseignant.

Luchideshi suit la pédagogie de son sensei et retransmet ce qu’il a reçu et compris aux autres pratiquants.

Lorsque l’on n’est pas d’accord avec l’enseignement, on est libre de quitter le dojô. Chaque pratiquant est libre de quitter un enseignement.

Quand un monka 門下 ou monjin 門人 se présente (le disciple ou l’élève qui est devant la porte, « mon 門 ») du dojo et qui demande au Maître l’autorisation de rentrer) le professeur, comme dans tout art traditionnel, est libre d’accepter ou de refuser cet élève.

Dojo d’Iwama

Voici une photo du Dojô d’Iwama dans lequel Morihei Ueshiba s’est installé en 1942 et y est resté jusqu’à sa mort en avril 1969.

Iwama-dojo

Iwama est à une centaine de km à l’est de Tokyo.

Iwama (岩間町, Iwama-chō, est un ancien bourg du Japon située à 100 km au Nord Est de Tôkyô, dans la préfecture d'Ibaraki. Il a été intégré dans la ville de Kasama depuis le 19 mars 2006.

 

A propos Véronique

ENSEIGNANTE D'AIKIDO
Cet article a été publié dans Infos. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s