le KI

Le ki est un mot japonais il est aussi appelé dans d’autres pays : chi, prana, il signifie énergie, vie, esprit, vitalité ….

Dans la langue japonaise, il y a beaucoup d’expressions qui utilisent ce mot KI 気.

Par exemple, nous dirons :

« O GENKI DESU KA » お元気 ですあ。 pour « comment allez-vous » en Japonais.

Si on analyse ce mot,
« O » est un mot honorifique,
« GENKI » vient de la théorie de la médecine chinoise traditionnelle et il signifie « KI d’origine ». « DESUKA » est le mot utilisé pour l’interrogation. Donc on demande « comment va votre énergie d’origine ».

Vous pourrez répondre :
O genki desu : お元気です。 ça va !
Ki mochi ga ii : 気もちがぃい。: mon ki se tient bien, il va bien.
ki o motseru : 気をつける。: je fais attention à mon ki.

O TENKI DESU KA : quel temps fait il ? comment est l’énergie du ciel ?

Le mot KI dans la vie quotidienne japonaise est omniprésent. Il est souvent difficile à expliquer avec des mots car il représente un ensemble de notions.

Le KI est partout dans l’Univers il est vie, création, mouvement, changement. sans ki plus de vie, c’est la mort.

Sensei Ueshiba insistait sur la transmission de l’aïkido qui ne devait pas rester cantonnée à un carcan technique limitatif,pratiquer l’aï KI do c’est essayer d’harmoniser tous nos KI : notre ki, celui de notre partenaire, le KI de la salle et de l’instant présent et de nous adapter en laissant l’énergie circuler, en étant dans la notion d’être et non de faire.

Le KI favorise le changement. On ne doit pas avoir peur des changements, car c’est la définition de la vie elle-même. Quand on meurt, le corps ne bouge plus, le silence s’installe dans le corps.

Le KI a formé les cellules et le corps, il a donné l’esprit, l’émotion et l’intelligence à ce corps, donc nous sommes ici.

La théorie de la médecine traditionnelle asiatique dit que la maladie est le résultat d’un blocage ou d’un excès du flux du KI dans le corps.

病気:(byôki)la maladie, c’est le ki qui va mal, la faiblesse, la souffrance.
Le kanji est composé des dessins « souffrance et offrandes aux dieux : « c’est la calamité que l’on cherche à conjurer en apportant des offrandes aux dieux ».

Apprenez à ressentir le ki partout :

Soyez comme des enfants, sentez le ki d’une pièce, ressentez le ki des gens que vous rencontrez, le ki de ce qu’on vous dit, de ce qui s’en dégage, le ki du partenaire qui ne sera jamais le même d’un moment à l’autre. Faites l’expérience de faire taire votre mental pour ressentir le KI de tout ce qui vous entoure.

A la fin d’un cours lorsque je vous demande de pratiquer le Ki, je vous demande d’abord de commencer à accepter le ki de l’autre et ensuite de caler (harmoniser) le vôtre au sien.
Rien ne sert de pousser de toutes vos forces pour mettre votre partenaire par terre, je vous demande juste de vous mettre à l’unisson : AI, unir vos deux ki avec celui du ki environnant. AIKI.
c’est une expérience de ressenti qui vous permet de pratiquer l’aïkido en ressentant cette possibilité d’union des KI.

Loïc et Julien

Jérôme et Valérie

Séphane et Stéphane

Loïc et Charly

A propos Véronique

ENSEIGNANTE D'AIKIDO
Cet article a été publié dans Vos témoignages, avis, idées. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour le KI

  1. DUVAL Marc dit :

    J’aime bien ton blog
    Marc

  2. Maxime dit :

    Je tiens a te signaler une faute au début en Hiragana tu as écrit お元気ですあ。au lieu de お元気ですか。

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s